© 2017 Montchauvet Archéologie et Patrimoine

 L'association est en charge du stockage, de la conservation préventive, de l'étude et de la mise en valeur des collections.

   

  Le stockage.

Le stockage d'une collection demande un inventaire des collections, un conditionnement et des conditions spécifiques de conservations (hygrométrie, température).

  La conservation préventive.

Les objets archéologiques ainsi que tout objet, sont fragiles. Il faut assurer leur pérennité dans le temps. Selon la matière de l'objet, l'hydrométrie, la variation de température, la lumière du soleil vont la détériorer. La conservation préventive c'est maîtriser les conditions de stockage et d'exposition afin de préserver l'objet.

  L'étude de l'objet.

L'objet archéologique est un artefact - un objet façonné par la main de l'homme. Il prend sa valeur scientifique dans son contexte (couche stratigraphique, ensemble d'objets dans la couche stratigraphique). Il donne du contexte à un site archéologique. Le prélèvement sauvage (détecteur à métaux) fait disparaître à jamais ses contextes. Il est ensuite, inventorié, dessiné, photographié, comparé, classé par l'archéologque.

L'étude de l'artefact passe par l'inventaire, l'étude en laboratoire de ses composantes ainsi que de ses altérations. L'objet est à la disposition des chercheurs dans les locaux.

  La mise en valeur.

Les objets archéologiques sont des biens culturels communs. Ils sont des preuves de l'Histoire et un patrimoine commun à l'humanité. Il doit être connu du public par le biais d'exposition, de banque de données, de publication.

 

Réserves archéologiques