Jean Bergougnoux

 

Dans l’année 1766, la Bête fait une victime à la ferme même de Montchauvet. Le curé Combeuil écrit sur le registre paroissial :

« Le 4eme mars 1766 est déceddé ayant été égorgé par la Bête féroce J. Bergougnoux, âgé de neuf ans, fils légitime à Jean et à Anne Monteil de la Vaissaire, restant pour fermiers au domaine de Montchauvet de M. de Chastel de Servière » Signé : Combeuil, curé[1].


[1] Abbé Fabre, Notes historiques sur Saugues, ([1899] 1982 : 218)

                    

M. Lafont, le syndic du diocèse, relate les mêmes faits dans une lettre [2]: « Mardi dernier, 4 de ce moi, un enfant appelé Jean Bergougnou âgé de 8 ans (neuf), du lieu de Montchauvet, paroisse de Saugues, ayant été conduire, sur les 6 h du soir, pour les bœufs de son père à un abrevoire, fut saisi et enlevé par une bête… la Bête lui saute au coup et le traîne sur le chemin. On courut après elle et on trouva l’enfant qui, perdant tout son sang par une blessure à la jugulaire… expira une demi-heure plus tard. » (Lettre de Lafont. Pourcher : 933)

 

[2] R., H., Dubois (1988 : 345)

Rapport Marin

 Conférence 2009 à Saugues à 20h30

Les loups du Gévaudan par Jean Marc Moriceau - samedi 9 août 2008

L'auteur replace l'épisode de la bête du Gévaudan dans l'environnement sociale et économique du XVIIIème siècle.



Histoire du méchant loup, Jean Marc Moriceau 

La France a connu plusieurs "Bête du Gévaudan". Il enquête sur le loup enragé qui mord voire tue le long de son parcours et le loup anthropophage qui tue par nécessité sur son territoire de chasse.

                                                         Il existe de nombreux ouvrages sur ce sujet.



  Pour en savoir plus ... visitez :


              

   Musée fantastique de la Bête du Gévaudan

Saugues

   Maison de la Bête

Auvers 

     Parc des loups 

       Sainte-Lucie

     

    

       

Bête du Gévaudan à Montchauvet